Êtes-vous sur le bon chemin?

Les gens me partagent souvent leur peur d’avoir fait ou de faire le mauvais le choix. Avant de faire ce travail, j’ai moi-même souvent posé cette question à des clairvoyants ou encore à des gens que je trouvais mieux équipés que moi pour juger de la question : quel est le meilleur choix ? ai-je fait le bon choix ? Encore aujourd’hui, je me prends parfois à retourner dans ce vieux pattern de pensées et je m’y trouve toujours avec le même arrière-goût, yark que ça goûte méchant! Cette sensation de s’être trompé, de ne pas avoir su '‘rester sur son chemin’’ et donc de ne pas savoir reconnaître ‘‘son chemin’’, ce que l’on est ‘‘censé’’ faire, comme si quelqu'un ou quelque chose savait mieux que nous.

Un des aspects que j’adore de ce boulot d’intermédiaire entre des individus et leurs guides est ce contact constant, ce rappel ininterrompu que tout ceci, cette idée, tout ce concept n’existe que dans notre tête humaine. En contact avec la Grande Intelligence, détachée de notre monde matériel où la dualité domine, quelle joie de vivre l’absence du ‘‘bon chemin’’.

Ce matin même, alors que je me suis repris les pieds et les nerfs dans cette vieille habitude de voir la vie, voici ce que mes guides m’ont fait écrire (pour que je m’en souvienne un fois pour toute ! :) :

À chaque instant, chaque choix que nous faisons mène toujours à des apprentissages ou aux renforcements, à la consolidation d’apprentissages. Il n’